File Download
  Links for fulltext
     (May Require Subscription)
  • Find via Find It@HKUL

Article: Les danwei religieuses: l'institutionalisation de la religion en Chine populaire

TitleLes danwei religieuses: l'institutionalisation de la religion en Chine populaire
Authors
Issue Date2009
PublisherCentre d'Etudes Francais sur la Chine Contemporaine.
Citation
Perspectives chinoises, 2009, v. 4, p. 19-33 How to Cite?
AbstractCet article est une étude de l’évolution de l’institutionnalisation de la religion en République populaire de Chine de 1979 à 2009, et de ses effets sur la structuration du champ religieux chinois. Un discours normatif sur la religion est constitué par un réseau de dirigeants du Parti, de cadres, d’universitaires et de chefs religieux. Les institutions religieuses officielles sont devenues des hybrides de culture religieuse avec l’habitus institutionnel des unités de travail ( danwei) dans l’économie socialiste de marché. En même temps, une grande diversité de pratiques religieuses ont trouvé une légitimité sous le couvert de catégories laïques telles que la santé, la science, la culture, le tourisme, ou le patrimoine. Les autorités des affaires religieuses commencent à reconnaître l’existence de cette sphère religieuse en expansion, et d’accorder une légitimité discursive aux catégories jadis stigmatisées ou ignorées de la religion populaire et des nouvelles religions. Mais elles hésitent toujours à proposer un changement explicite de politique.
Persistent Identifierhttp://hdl.handle.net/10722/129363
ISSN

 

DC FieldValueLanguage
dc.contributor.authorPalmer, DAen_US
dc.date.accessioned2010-12-23T08:36:11Z-
dc.date.available2010-12-23T08:36:11Z-
dc.date.issued2009en_US
dc.identifier.citationPerspectives chinoises, 2009, v. 4, p. 19-33en_US
dc.identifier.issn1021-9013-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10722/129363-
dc.description.abstractCet article est une étude de l’évolution de l’institutionnalisation de la religion en République populaire de Chine de 1979 à 2009, et de ses effets sur la structuration du champ religieux chinois. Un discours normatif sur la religion est constitué par un réseau de dirigeants du Parti, de cadres, d’universitaires et de chefs religieux. Les institutions religieuses officielles sont devenues des hybrides de culture religieuse avec l’habitus institutionnel des unités de travail ( danwei) dans l’économie socialiste de marché. En même temps, une grande diversité de pratiques religieuses ont trouvé une légitimité sous le couvert de catégories laïques telles que la santé, la science, la culture, le tourisme, ou le patrimoine. Les autorités des affaires religieuses commencent à reconnaître l’existence de cette sphère religieuse en expansion, et d’accorder une légitimité discursive aux catégories jadis stigmatisées ou ignorées de la religion populaire et des nouvelles religions. Mais elles hésitent toujours à proposer un changement explicite de politique.-
dc.languagefreen_US
dc.publisherCentre d'Etudes Francais sur la Chine Contemporaine.-
dc.relation.ispartofPerspectives chinoisesen_US
dc.rightsCreative Commons: Attribution 3.0 Hong Kong License-
dc.titleLes danwei religieuses: l'institutionalisation de la religion en Chine populaireen_US
dc.typeArticleen_US
dc.identifier.emailPalmer, DA: palmer19@hku.hken_US
dc.identifier.authorityPalmer, DA=rp00654en_US
dc.description.naturepostprint-
dc.identifier.hkuros177987en_US
dc.identifier.volume4en_US
dc.identifier.spage19-
dc.identifier.epage33-
dc.publisher.placeHong Kong-

Export via OAI-PMH Interface in XML Formats


OR


Export to Other Non-XML Formats